Savez-vous qu’Il existe à Rochefort un musée quasi-inconnu alors qu’il est UNIQUE en son genre !

Et figurez-vous que je l’ai découvert lors d’une recherche sur internet… car malgré 10 ans de vie en Charente-Maritime je n’avais jamais entendu parler de cet impressionnant espace !

J’ai donc rectifié la donne en allant visiter le SEUL musée de France à présenter une importante collection d’aéronefs de l’aviation Maritime…

Mon arrivée sur les lieux

Pour avoir la chance de visiter ce musée, il a fallu que je me rende à la base Aéronautique de Rochefort, accolée à l’école de gendarmerie…

Heureusement qu’une route permet d’y accéder sans avoir à marcher, car il faut rouler pendant près d’1 km !
Si je vous parle de ça c’est que cet accès indépendant n’est « ouvert » que depuis 2 ans…

Petit détail croustillant : le temps est fortement agité car une tempête de forte envergure se prépare.

Je vois donc plusieurs personnes sous la pluie et l’important vent, qui protègent les avions exposés à l’extérieur.
Un vrai branle-bas de combat !
Une personne court avec des sangles, une autre reçois des rafales de vents et de la grêle en plein visage, alors qu’il attache les roues des avions au sol !

Voilà une atypique rentrée en situation !

Je comprends alors que l’équipe du musée est particulièrement impliquée !

L’accueil du musée

Me voilà garé, et j’affronte à mon tour un temps particulièrement apocalyptique !
Heureusement qu’un parking est accolé au musée, ce qui m’évite d’être trop trempé !

J’arrive dans un accueil quelque peu pittoresque, avec plusieurs personnes présentes… On dirait un bureau d’entreprises !
Néanmoins on m’accueille avec un grand sourire en me présentant les fonctions de chaque personne…

Les responsables vont alors m’apporter une information importante :
Tout est en train d’évoluer dans le musée qui va subir d’importantes rénovations !
L’accueil se rapprochera donc prochainement d’un standard habituel de musée…

J’ai adoré être directement au contact de réels passionnés, qui vous permettent de démarrer la visite dès l’accueil !
Et qui m’apprennent que le musée est géré par une association comptant plus de 600 bénévoles, dont une centaine d’actif !
D’ailleurs ce jour-là il y a 68 adhérents présents !

On me présente ensuite mon guide. Et oui la visite se déroule toujours en présence d’un passionné de l’association !
C’est ce qui m’a notamment permis d’apprécier à sa juste valeur le musée de l’Aéronautique Navale, et de même avoir envie d’y revenir !

Début de la visite

J’ai le plaisir de rencontrer Julien, mon guide, qui me m’invite à démarrer la visite en rejoignant la première salle.

Je me trouve alors dérouté en me disant « mince pourquoi ne pas commencer par le hangar ? ». « C’est là où il y a tout les avions »…
Et je comprends mieux pourquoi lorsque la présentation de la maquette de porte avion débute.

En effet c’est une entrée en matière quasi obligatoire pour mieux comprendre le fonctionnement des aéronefs, et ainsi apprécier au mieux le reste de la visite !

Par exemple, savez-vous qu’il faut seulement seulement 96 mètres pour arrêter un aéronef arrivant à 250 km/h sur un porte avion , grâce à un système de brins d’arrêt !
Je me trouve donc instantanément plonger dans ce fabuleux univers, et m’imagine le travail de chaque pilote…

Un avion qui s'arrête sur un porte-avions, représenté sur une maquette

Les brins d’arrêt de la maquette de porte-avions

Le hangar

Me voilà enfin dans le hangar tant attendu ! Je me trouve rapidement ébloui par le nombre de modèles présents, j’en compte environ une trentaine ! Le hangar est vraiment gigantesque, mais paraît tout petit comparé à la taille de certains avions…

Et je ne m’attendais pas à trouver autant de matériel annexe, c’est-à-dire des moteurs, des cockpits, des sièges éjectables, etc… Et puis je ne vous parle pas des nombreux panneaux explicatifs, extrêmement détaillé, présents à chaque modèle !

Je dis alors à mon guide que les degrés de détails de la visite sont impressionnants !
Il me répond : Nous sommes là pour ça, pour faire vivre au mieux notre passion !

Et bien là, il a tout gagné avec moi… les discours passionnés de Julien, sur chaque aéronefs, me donne envie d’en savoir encore plus à chaque fois !
C’est pour ça que j’ai décidé que je retournerais visiter ce musée !

Mais là vous vous dites que vous souhaiteriez en savoir plus sur les avions et matériels exposés ?
Et c’est normal, mais c’est impossible de tout vous présenter lors d’un article !
Je vous conseille donc d’aller « vivre ce lieux » par vous-même !

Bon, je reste beneze, alors je vous offre un « best-of » de ma visite !

Un aperçu de la taille du hangar du musée de l'aéronautique navale de Rochefort

Un bref aperçu du hangar (on ne voit même pas 30 % de sa taille globale) !

Le best-of de la visite

Je peux vous assurer que grâce à Julien j’en connais dorénavant beaucoup plus sur les 30 modèles exposés…
Mais comme toute personne j’ai eu mes coups de cœur sur certains modèles !

  • Le Douglas C-47D :
    Un de mes modèles préférés car sa taille est gigantesque et j’apprends qu’il a énormément été utilisé durant la Seconde Guerre mondiale, notamment en tant qu’avion de transport.
    Comme me le précise Julien, on était loin des conditions d’un avion de ligne moderne et plutôt sur des conditions « rudimentaires » !
  • L'imposant avion Douglas C-47D du musée de l'Aéronautique Navale de Rochefort

    Le Douglas C-47D

  • Le Piasecki H 21 C :
    C’est tout d’abord sa forme qui m’a séduit au premier abord… J’ai littéralement eu l’impression qu’il y avait un défaut de fabrication !
    Ou bien que cet bi-rotor était abimé ! Et il n’en est rien, sa forme est juste unique et m’a donc amené ces impressions ! A vous de vous en rendre compte sur la photo !
    Cet aéronef a servi pour des opérations de sauvetage et de transport, puis dans la version C durant la guerre d’Algérie, pour les missions d’assaut et de transport de troupes…
  • L'aéronef Piasecki H 21 C du musée de l'Aéronautioque Navale de Rochefort

    Le bi-rotor Piasecki H 21 C

  • Le Dassault-Super étendard :
    Il s’agit de l’avion de chasse présent entre 1978 et 2016, sur le porte-avions Clémenceaux !
    J’ai rapidement était ébloui par ce modèle, qui était largement utilisé dans le cadre de bombardement…
    Et puis Julien me précise qu’il s’agit de l’ancêtre du Rafale ! Un véritable joyau français…
  • Entretien sur le Dassault Super Étandard au musée de l'Aéronautique Navale

    Le Dassault Super Étandard

  • Le Super-Frelon :
    Je crois réellement qu’il s’agit de mon modèle préféré… Tout d’abord car il était ultra imposant et permettait de transporter une jeep !
    Mais aussi par rapport à son histoire !
    Notamment lorsque Julien m’apprend qu’il s’agit du modelè qui était présent lors de la marée noire de l’Amoco Cadiz.
    Malgré une forte tempête l’équipage réussi à, être sauvé !
  • L'intérieur du Super-Frelon

    L’intérieur du Super-Frelon, qui pouvait accueillir des soldats + une jeep !

  • Le matériel :
    Bon je dois également vous avouer que je suis resté bouche bé, tel un enfant, devant la beauté d’un moteur totalement retapé !
    Surtout lorsque Julien l’a mis en marche pour que je puisse apercevoir son fonctionnement (rassurez-vous aucun avion n’a décollé, puisque le moteur est à part sur un « établit » !)
    A vous de remarquer ces formidables couleurs et perspectives grâce à cette photo !
  • Un moteur d'aéronef exposé au musée de l'Aéronautique Navale de Rochefort

    Un des moteurs d’aéronefs

Fin de la visite

Ma visite se termine donc au bout d’une heure trente.

Je dois vous avouer que j’ai totalement été ébloui par ce musée de l’Aéronautique Navale !
Il est donc certains que je reviendrais afin d’enrichir mes « petites » connaissances !

Je pense sincèrement que c’est une visite qui est adapté à tous les âges !
Il est d’ailleurs prochainement prévu la mise en place de visite « enfants » !

Bon je dois cependant vous préciser que je n’ai pas pût visiter la pièce des maquettes, qui apparemment est également unique en France !
En effet le responsable n’était pas présent ce jour-là.
Encore une bonne raison de revenir !

Pour terminer je suis sortit en passant par la boutique !
Vous y trouverez divers articles, notamment une importante collection de livre et plaquettes sur les avions exposés…. et l’aéronautique navale en globalité !

Les informations utiles

le musée est ouvert les mardis et samedis et propose plusieurs créneaux horaire de visite.
L’entrée est à 7 euros par personne.

Si vous souhaitez de plus amples informations, il vous suffit de vous rendre sur le site internet du Musée de l’Aéronautique Navale !

le mot de la fin

J’espère que cet article vous a plût et avoir réussi à vous donner envie de découvrir cet original et unique musée !

Si vous souhaitez en découvrir plus, je vous invite à visionner ma vidéo youtube !
Et puis n’hésitez pas à faire connaître le musée de l’Aéronautique Navale, en partagent l’article sur les réseaux sociaux…

Enfin, je vous invite à laisser des commentaires et à suivre mes pages Facebook et Instagram !

Merci les amis, restez beneze et à bientôt !