Quand on vous parle de Marennes, vous pensez sûrement aux huîtres !
Mais heureusement Marennes n’est pas qu’une zone ostréicole, mais se trouve plutôt être une magnifique petite ville côtière…
Et qui compte de multiples charmes et surprises !

Marennes, capitale de l’ostréiculture

Pour commencer cette découverte, impossible de ne pas citer Marennes comme étant la capitale de l’ostréiculture !
Et je vais vous en parler avec un grand plaisir, car je suis un grand fan des fruits de mer…. et donc tout particulièrement des huîtres !

Et si vous aimez les fruits de mer, je suis sur que vous vous êtes déjà régalé des huîtres de Marennes-Oléron, notamment durant les fêtes de fin d’année !

Grâce à ces multiples marais et sa situation géographique propice à la « culture marine », la ville s’est rapidement imposé comme la capitale de l’huître.

Et savez-vous que le bassin de Marennes-Oléron est le plus grand d’Europe, en ce qui concerne la production et « l’élevage » d’huitres ?
Et que les « paysans de la mer » sont nombreux dans ce territoire.

Faites le test, demandez à un Marennais s’il connait un ostréiculteur…
Il vous répondra alors bien entendu, et notamment que plusieurs personnes de sa famille « vivent » grâce aux huîtres !

D’ailleurs, c’est à Marennes que l’organisation syndicale, se nommant le CRC, ayant comme objectif de promouvoir et d’aider les ostréiculteurs a élue domicile !

Parc à huîtres à marée basse à Marennes

Parc à huîtres de Marennes à marée basse

Mais d’où vient le goût si particulier des huitres de Marennes ?

La réputation de la ville et de ses huîtres provient de sa situation géographique, qui mêle l’Océan Atlantique à l’estuaire du fleuve de La Seudre.

Les eaux marines sont ainsi mélangées aux richesses de la rivière, notamment en terme de sédiments !
Les huîtres se nourrissent donc de cette variété et peuvent largement prospérer dans un environnement idéal !

Enfin, après chaque passage en mer, les « coquillages » peuvent facilement et rapidement être transportés pour être affinés dans un des nombreux bassin du littoral…

Et si vous souhaitez encore mieux connaitre les nombreux métiers de l’huître, il vous suffira de visiter la surprenante cité de l’huître, située au Port de Marennes !

Vous pourrez ainsi découvrir des parcs à huîtres en présence de professionnel et apprendre toute l’histoire de ce métàe* et ses évolution !
Avant de terminer par une dégustation en plein air !
Mais j’y reviendrai prochainement lors d’un article complet !

Pour conclure, je suis prêt à parier que si vous aimez les fruits de mer, vous devez vous dire :
« Tiens, j’ai bien envie de me faire une dosaene* d’huîtres » !

La Cité de l'huître de Marennes

Devanture de la Cité de l’huître de Marennes

Le centre-ville

Ashteure* laissons les huîtres de côtés et concentrons nous sur le joli centre-ville historique !

Et c’est impossible de ne pas s’en rendre compte, car la flèche de l’église est monumentale…
Mais pourquoi ? Tout simplement car cette égllése* avait un rôle majeure dans le passé, et l’imposante taille de sa flèche servait à guider les nombreux bateaux…
On peut donc dire que l’église avait un rôle de phare !
Et d’ailleurs la « flèche » de l’église est la plus haute de Charente-Maritime

Je vais d’ailleurs vous donner un bon plan : pour à peine 2 euros, vous pouvez monter au sommet de l’église, d’où vous aurez un incroyable panorama sur la ville et sur l’Océan !

Et en période estivale et de forte chaleur, je vous recommande de vous y rafraichir.
Vous pourrez notamment y trouver une réplique de bateau accroché au plafond, et plusieurs vitraux concernant la vie maritime…
D’ailleurs je commence toujours mes visites de Marennes par cette église !

La flèche de l'église de Marennes

Une partie de l’église de Marennes et sa flèche !

Avant de poursuivre au marché, situé à seulement quelques mètres de cette église !
J’adore ce marché qui a réussi à garder une taille de « marché de village » et sur lequel vous retrouverez une majorité de producteurs locaux !
Je vous recommande donc de parler aux producteurs qui vous accueilleront toujours de manière beneze, tous les jeudis et samedi matin, quelque que soit la période…

Et pour terminer sur ce centre-ville, je vous recommande ensuite de vous perdre dans les ruelles, qui sont très fleuris dès le printemps !

Ruelle de Marennes

Une ruelle de Marennes qui mène au Marché

Le Port de la Cayenne

Si vous vous êtes garé en centre-ville, vous pouvez vous rendre au Port à pied !
Se sera une balade très sympathique et vous pourrez même déambuler dans un joli parc…

Par contre, si vous souhaitez être au plus proche de la mer, il vous faudra compter près de 4 km de marche !

Et oui, le Port s’étale tout en longueur, avec une distance de 3,8 km !

Et en plus, il y a très peu d’arbre présents sur les bords de route, je suis donc quasi-certain que vous allez plutôt opter pour votre voiture !

Pensez tout de même à prendre votre temps pour admirer les magnifiques bateaux présents dans ce port…
Et vous verrez ainsi qu’il y a vraiment beaucoup de « plates », les bateaux ostréicoles !
Et d’ailleurs vous vous rendrez compte que ce port est très long, car présent dans un « canal » !

Le port de Marennes

Un bref aperçu du port de Marennes

Et habituellement, j’en profite toujours pour m’arrêter chez un de producteurs locaux pour prendre ma douzaine d’huitres pour la déguster plus loin, près de la mer !
N’oubliez donc pas votre couteau !

Et si vous êtes gourmet, je vais vous donner mon bon plan restaurant de Marennes…
N’hésitez-pas à vous arrêter au Cayenne !

C’est d’ailleurs, à ma connaissance, le seul réstaurant* du port ouvert à l’année…
N’hésitez pas à commander du poisson frais, des fruits de mer ou leur succulente éclade de moules !
Et surtout, n’oubliez pas de goûter à leur profiteroles !
Si j’aime autant ce restaurant, c’est aussi parce que c’est le premier que je fais quand j’ai emménagé en Charente-Maritime…
Et j’ai instantanément adoré son atmosphère, notamment le fait de manger sur de grandes tables typique de la Charente, à côté de personnes que je ne connaissais pas, qui sont toutes là pour échanger !

Devanture du restaurant le Cayenne à Marennes port

Le restaurant le Cayenne à Marennes port

Terminons cette découverte du Port par son « embouchure »…

Vous arrivez maintenant sur une magnifique vue de la Tremblade et de l’estuaire de la Seudre….
Vous remarquerez facilement la couleur « maronnasse » de l’eau, dût aux nombreux sédiments !

Et en tournant la tête, vous verrez le Pont de La Seudre et plus loin l’île d’Oléron…
D’ailleurs, si vous vous promenez de neùt*, je parie que vous serez ébloui par les magnifiques lumières émanent de ces ponts !

Mais maintenant, vous devez avoir envie de vous baigner ?
Et comme vous le verrez, ce n’est pas possible sur le port !
Pour vous en rendre compte vous avez deux solutions : soit y aller par vous-même ou visionner ma vidéo !

Embouchure du port de Marennes

L’embouchure du port de Marennes, avec un ostréiculteur en plein travail sur son bâteau !

La plage de Marennes

Pour vous rendre à la plage de Marennes, il va falloir refaire quelques kilomètres en voiture…
Et oui, à l’image de son port, la ville est vraiment très étalée…

Si vous suivez mon plan, vous aurez la chance de passer au milieu des marais et ainsi d’apercevoir des aigrettes, des hérons et même des cigognes !
Et en arrivant à proximité de la plage vous allez être surpris, notamment à marée basse !

Et oui, il est normalement impossible de se baigner dans l’océan à marais basse…. Vous ne verrez que de la « gadoue » et quelques pêcheurs à pied !
Je vous recommande également de ne pas essayer à pleine mer. J’en ai déjà fais les frais, et j’ai eu les pieds coupés… Si vous ne voulez pas aller à l’hôpital il faut donc éviter !

Mais heureusement la ville de Marennes a pensé à tout et a investit il y a quelques années dans un bassin naturel d’eau de mer !

Donc finit les problèmes de marée et aucun risque de se mutiler les pieds !
Enfin, la plage est même sécurisé par plusieurs maitres nageurs…
Et pour terminer, sachez que vous pourrez facilement bronzer car cette « plage artificielle » est grande et il est facile de se trouver un coin au calme !

La plage de Marennes

La plage de Marennes au mois de Février

La conclusion

Cet article vous a plût et vous a donné envie de découvrir Marennes ?

Alors, partagez-le sur les réseaux sociaux, et n’hésitez pas à suivre ma page Facebook et Instagram !

Pour continuer, n’hésitez pas à regarder ma vidéo sur Youtube !

Et si vous souhaitez encore plus de renseignements sur cette magnifique ville, n’hésitez-pas à vous rendre sur le site officiel de Marennes !

A bientôt les amis, et restez beneze !

* Les mots de patois charentais employés dans cet article :
métaé : métier / dosaene : douzaine / ashteure : maintenant / égllése : église / réstaurant : restaurant / nèut : nuit