Mais c’est quoi la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade ?

Premièrement, et tout comme l’indique son nom il s’agit d’une zone « naturelle et sauvage »…
Qui a comme vrai nom « Côte Sauvage de la presqu’île d’Arvert » !
(mais étant donné que ce n’est pas très parlant, notamment pour les *baignassouts, je la nomme autrement)

Cette zone couvre d’ailleurs une grande partie de la Côte de Charente-Maritime !

Et pour trouver ce n’est pas compliqué, car la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade est située entre deux villes :
La Tremblade (qui comprend également Ronce les Bains), et Royan !

Ensuite, comment ne pas préciser que ce territoire couvre plus de 20 km de plages !
Tout en étant bordée par la forêt de La Coubre qui s’étend sur plus de 7 000 hectares…

Et je dois d’ailleurs vous avouer que c’est une zone que j’affectionne tout particulièrement…
Notamment en période estivale…

Et n’allez pas croire que la baignade ou la bronzette y sont les seules activités…

Allez, on part à la découverte ?

Quelles sont les activités de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade ?

Bien entendu les principaux plaisirs de la Côte Sauvage sont axés autours de l’Océan…
Et donc de la baignade et du farniente, notamment en période estivale !
Sans néanmoins oublier d’autres plaisirs simple, qui peuvent d’ailleurs se pratiquer toute l’année.
Comme :

Le Surf :

La Côte Sauvage de Royan – La Tremblade est essentiellement composée de plages Océanes !
Dont la plupart offre régulièrement de belles vagues !
Ce qui amène plusieurs clubs de Surf à être présent dans cette zone géographique.

Plus particulièrement sur certaines plages, comme celle de La Bouverie ou encore celle du Vieux Phare…

Et étant donné qu’en Charente-Maritime, malgré le fait que l’Océan touche chaque Côte, les vagues sont peu nombreuses…

C’est donc l’endroit parfait pour s’adonner au plaisir de la glisse en mer !

Mais d’ailleurs savez-vous pourquoi la plupart des *aràies de Charente-maritime ont si peux de vagues ?
Et bien, tout simplement car la présence des îles du département empêche les vagues de « claquer le littoral »…

Un surfeur en pleine action !

Un des nombreux surfeurs que vous pourrez rencontrer sur la Côte Sauvage !

Le vélo sur la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade :

Si vous êtes fan de vélo vous aussi, vous allez vous régaler…
Tout simplement car la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade et ses nombreuses plages sont accessibles à *véloce…
Grâce à la Voie Verte qui relie Ronce-les-Bains à Saint-Palais-sur-Mer !

Cette piste cyclable d’une trentaine de kilomètre est remarquable…
Puisque vous roulerez en plein cœur de la forêt de La Coubre et ses nombreux pins…

Sans oublier que vous serez régulièrement à l’ombre, ce qui reste très agréable en cas de forte chaleur !
Bien entendu, dès que vous atteindrez une des nombreuses plages, vous pourrez aisément et facilement quitter la piste cyclable…
Pour vous rendre sur le sable fin !

Ensuite la vue est par moment splendide et à couper le souffle !
Notamment avant d’arriver à la plage de la Pointe Espagnole, endroit d’où vous surplomberez l’Océan !

Je vous recommande d’ailleurs de faire une petite pause à ce moment là…
Et pourquoi pas de prendre quelques photos !

Pour terminer, comment ne pas préciser que si vous êtes amateur de vtt et de sensations fortes vous serez également ravis !
Pour cela il vous suffira de quitter la piste cyclable et de suivre un des nombreux chemins balisés.
Mais attention à vos roulements, car le *sablle est très présent !

Je terminerai en vous avertissant que certaines parties de cette piste cyclable sont en fortes montées…
Ce qui peut donc être assez difficile pour des *drôles !

Enfin, la piste est d’excellente qualité avec un revêtement en goudron parfaitement entretenu !

La Côte Sauvage de Royan - La Tremblade est idéale pour faire du vélo

Une partie de la voie verte, la piste cyclable de la Côte Sauvage (vous voyez ça monte)

Crédit photo : Cobber17 [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

La pêche à pied :

Peu de personnes sont au courant qu’il est possible de pratiquer la pêche à pied sur la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade
Et pour cause, car ce n’est pas l’endroit où vous trouverez des bigorneaux ou des huîtres sauvages…
Contrairement aux autres plages de Charente-Maritime !

Certaines zones permettent néanmoins de « ramasser » quelques coques ou palourdes…
Mais surtout les fameuses et délicieuses tellines !

Qui est un fruit de mer assez rare, pouvant notamment être pêché sur quasiment toute la Côte Sauvage !
Personnellement j’adore me rendre à la plage de La Bouverie, qui est l’endroit où vous pourrez en ramasser le plus !

Mais c’est quoi au juste les tellines ?

Étant donné que ce coquillage est assez peu connu, je vous donne quelques renseignements à son sujet.
Les *Lavagnons se rapprochent des coques, tout en ayant une forme un peu moins ronde et plus ovale.
La coque est assez fine. D’ailleurs vous pourrez certainement la casser avec vos doigts si le *bigandajhe est petit !

Mais c’est surtout un fruit de mer au goût succulent et très fin !

Et pour la petite histoire, une vrai paëlla espagnole comporte normalement des tellines !
Mais étant donné que ce fruit de mer est très rare, on en trouve de moins en moins dans ce plat !

Les tellines ou lavagnons

Les Tellines se ramassent assez facilement sur la Côte Sauvage

Crédit photo : Thesupermat [CC BY-SA 2.5], via Wikimedia Commons

Comment faire pour les pêcher ?

En premier lieu, rien ne sert d’essayer à marée haute !
Mais plutôt lorsque la marée basse débute et jusqu’à ce qu’elle remonte.

Pour attraper les *lavagnons, il vous suffit de vous rendre à proximité des premières vagues, avec environ 20 cm d’eau sur vos jambes.

Il faudra alors gratter le sable en faisant « danser vos pieds » de droite à gauche…
Vous allez certainement paraitre un peu idiot aux yeux des autres personnes sur la plage.
Mais le jeux en vaux la chandelle !
Car c’est à ce moment là que les tellines vont sortir du sable…

Et il vous faudra les attraper au plus vite avant qu’elles ne repartent avec les vagues !

Pour terminer, je vous recommande de vous munir d’une bouteille d’eau, que vous remplirez d’eau de mer, afin de mettre vos coquillages dedans !
Enfin, merci de ne pas prendre les *lavagnons trop petit !

Cette pêche à pied se pratique essentiellement en période estivale, entre juin et octobre…

Et après pour les cuisiner ?

Comme beaucoup de fruits de mer il faudra les laisser dégorger, pendant environ 12 h.
Ensuite il vous suffit de les cuire à l’eau ou à la poële en persillade !

Si vous avez des recettes de lavagnons, ou que vous souhaitez partager vos expériences sur ce fruit de mer, n’hésitez pas à en faire part en commentaire !

Une recette de tellines à la persillade

Les tellines à la persillade, un vrai régal !

Crédit photo : Coentor [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Le Surf-Casting :

A première vue je suis certain que vous pensez qu’il s’agit d’une pratique de surf spécifique !
Bien entendu si vous n’êtes pas un connaisseur !
Car il s’agit tout simplement de la *pàeche en bord de mer…

Et vous allez certainement apercevoir plusieurs pêcheurs en action, avec leurs cannes posées en bord de mer…

Qui arriveront peut-être à sortir de jolis poissons…

Malgré le fait qu’un de mes amis habitant à La Tremblade soit ancien champion du monde de surf-casting…
Je ne pourrais pas préciser plus en détail ce qu’est ce sport !

Cependant, si vous souhaiter pratiquer ce type de pêche ou vous renseigner au mieux…
Il existe plusieurs clubs sur la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade.
Notamment le LCPA Surfcasting !

Cote Sauvage de Royan - La Tremblade : surfcasting

Une session de surf casting sur la Côte Sauvage

Les balades en forêt :

Il fait chaud et vous en avez marre de la plage ?
Avant de rentrer, je vous recommande de vous rafraîchir en prenant un des nombreux chemins de randonnées !

Je dois vous avouer que ces balades sont idéales pour se ressourcer et être à l’ombre, tout en ayant l’odeur des pins !

Bref, un magnifique moment de nature, que je vous recommande !

Une balade en forêt sur la Côte Sauvage Royan - La Tremblade

Les balades en forêt de la Côte Sauvage sont toujours très agréables et reposantes !

La Ceuillette de champignons :

Étant donné que la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade est constituée principalement d’une immense forêt…
Vous pourrez bien entendu cueillir plusieurs champignons !
Comme les cep de pins ou encore quelques girolles !

Mais surtout des Lactaires Délicieux, plus couramment appelé Sanguins !

Et s’ils sont appelés de la sorte c’est qu’ils sont tout rouge !
Mais délicieux !

Bien entendu, ces *potiruns se cueillent en printemps ou à l’automne.
Et si vous voulez en savoir plus, il vous suffit de me contacter !

Photo du champignon lactaire délicieux ou sanguins

Voilà à quoi ressemble les champignons s’appelant sanguins !

Crédit photo : H. Krisp [CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

Les plages de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade

Voilà enfin le sujet qui doit intéresser le plus grand nombre d’entre vous !
Il s’agit du détail de chaque plage présentes sur la Côte Sauvage…
Et je choisis de partager avec vous mon dernier « périple » qui s’est déroulé entre Ronce-les-Bains et le phare de la Coubre !

La plage de la Cèpe

En premier lieu, certain diront qu’il ne s’agit pas réellement d’une plage de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade
Puisqu’elle est située en bordure de la ville de Ronce les Bains !

Je considère cependant qu’il s’agit du début de notre fabuleuse Côte Naturelle !
En effet, malgré la présence d’un club de plage, et le peu de vague disponible…
Vous vous sentirez déjà en plein nature grâce à plusieurs pins bordant cette plage !

Le côté positif de cette plage est son accessibilité !
Car contrairement à d’autres zones de la Côte Sauvage vous n’aurez pas à marcher 15 minutes pour y arriver, mais seulement une !

Et puis c’est un endroit très sécurisant pour les enfants, car vous ne serez pas embêté par les vagues ….
Et par les baïnes, qui à marée basse forme un creux sur la page avec de l’eau stagnante et à marée haute un endroit plus calme…
Mais avec de très forts courant qui peuvent vous faire dériver vers le large ! (voilà pour ceux qui ne connaissent pas les baïnes)

Ensuite la vue sur l’île d’Oléron et le bassin de Marennes est vraiment magnifique !
Je résumerai cette première plage comme étant avant tout familiale, mais pas encore comme une « vraie » *aràei Océane !

Plage de la Cèpe

Un aperçu de la plage de la Cèpe, avec son club de plage et sa magnifique vue !

La plage du Galon d’Or

Après m’être arrêté quelques minutes sur la précédente plage…
Me voilà maintenant à la plage du Galon d’Or.
Et je n’ai eu besoin que de 2 minutes de voiture pour m’y rendre…
Tout simplement car cette plage est quasi collé à celle de la Cèpe !

Et elle a une particularité surprenante…
Puisqu’elle abrite des sables mouvants…

Heureusement plusieurs panneaux sont présents pour éviter de se baigner ou marcher dans cette petite partie de la plage.
Et vous trouverez également quelques bunkers, ce qui pourra vous permettre d’avoir un peu d’ombre en cas de fort soleil !

Par contre, si vous souhaitez vous baigner avec de grosses vagues, ce n’est à nouveau pas la plage idéale…

Et si vous surveillez bien vos enfants, et qu’ils sont éloignés de la zone des sables mouvants, il n’y aura aucun problème…
En résumé c’est une plage que j’aime bien… mais sans plus !
Pour terminer, il s’agit d’un bassin naturel très apprécié par les surfscasteurs (ou plus simplement les pêcheurs) !

Cote Sauvage de Royan - La Tremblade : la plage du Galon d'Or

Aperçu de la plage du galon d’Or, avec ses bunkers et ses panneaux concernant les sables mouvants !

La Plage de l’Embellie

Tout d’abord cette plage de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade va vers une possible disparition dans le futur…
Car il s’agit, de part sa situation géographique et son environnement, de la plage qui souffre le plus à chaque tempête !

D’ailleurs elle a même été fermée au début du printemps, car plusieurs *abres étaient échoués sur le sable.
Ce qui ne garantissait donc pas une sécurité optimale !

Et pourtant c’est une plage où les vagues sont peu nombreuses…
Plusieurs panneaux explicatifs sont positionnés pour préciser pourquoi plusieurs arbres ont été coupés…
Et faire part du potentiel triste avenir de cette plage…
En plus à marée haute le sable est quasi inexistant !

Le seul côté positif que je trouve à cette plage, c’est son chemin forestier très sympathique !

Et pratique, car en seulement 3 minutes de marche dans la forêt, vous voilà sur la plage !

Plage de l'Embellie sur la Côte Sauvage Royan - La Tremblade

Aperçu de la plage de l’embellie et de la « dégradation » du lieu, avec le recul de la dune et des arbres morts

La Plage de La Pointe Espagnole

Cette fois-ci j’ai mis plus de 15 minutes suite à mon départ de l’Embellie.
Je suis un grand fan de cette plage, qui est sans aucun doute une des plus belles de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade !
Car elle est notamment située à proximité de la passe du bassin de Marennes…
Ce qui lui donne un charme tout particulier…

Et lorsque les bateaux se rendent vers Marennes, on a littéralement l’impression qu’ils pourraient nous foncer dessus…
Tellement ils sont proche du bord de mer !

Par contre c’est la plage qui se mérite le plus !
Tout simplement car vous allez devoir marcher près de 15 minutes, dans le sable…
dans un chemin se composant de montée et de descente !

Et je vous avoue que même si je connais très bien cet accès, il me parait toujours interminable !

Plage de la Pointe Espagnole sur la Côte Sauvage : une partie du chemin qui dure 15 minutes

Une partie du (très) long chemin qui mène à la plage de la Pointe Espagnole !


Ensuite vous allez enfin pouvoir vous éclater grâce aux nombreuses vagues présentes !
Il faut d’ailleurs noter que cette *aràie comporte un club de surf et se trouve être très appréciée pour les sports de glisse en mer !

Enfin, si vous aimez ressentir la chaleur et le vent sur votre corps, vous pourrez vous mettre à nue !
En effet cette plage est tolérée au nudisme !

Pour terminer comment ne pas vous parler de la beauté du lieu, avec ces nombreuses dunes et sa *fouràet !

Un endroit vraiment magnifique dont je suis fan !
Et en repartant je me suis arrêté au camion snacking pour prendre une bouteille d’eau !

Plage de la Pointe Espagnole de la Côte Sauvage: les bateaux sont proches du bord

Sur la plage de la pointe espagnole les bateaux sont très proches du sable, par rapport à la passe présente !

La plage de la Bouverie

Me voilà prêt à me baigner à ma plage préférée de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade !
Mais avant tout il va falloir une nouvelle fois que je roule pendant près de 15 minutes…
Et que je marche dans un chemin forestier très agréable pendant près de 10 minutes, avant d’atteindre mon paradis !

Si j’aime autant cette plage c’est qu’elle se rapproche le plus de ma plage de cœur quand j’habitais sur Bordeaux…
En effet, elle ressemble étrangement à la plage du Porge !

C’est-à-dire qu’elle est entourée par des dunes, avec de vastes zones de sables à n’en plus finir…
Et la vue est imprenable sur tout l’Océan !

Au loin on peut même apercevoir le phare de la Coubre, malgré son éloignement de plusieurs kilomètres…
J’ai toujours la même impression que cette plage a totalement été préservée par l’humain…

Même si en cette année 2019 les tempêtes ont fait du mal à la dune.
Ce qui donne une *aràei moins étendue à marée haute !

Cote Sauvage de Royan - La Tremblade : le chemin de la plage de la Bouverie

Pour atteindre la plage de la Bouverie il faudra marcher dans un chemin forestier, avant de gravir une dune de sable !

Ensuite c’est le lieu parfait pour pêcher les tellines !

Et d’ailleurs également très prisé par les surfscasteurs !
Sans bien sur oublier les surfeurs, car il s’agit de l’endroit où les vagues sont les plus imposantes de toute la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade !
Pour moi il s’agit d’un petit paradis…

Et puis cette plage est très agréable pour se promener !

Et vous vous en pensez quoi ? Dites le moi dans les commentaires…

Pour terminer, si vous aimez pratiquer le nudisme c’est également toléré sur cette plage, en vous éloignant de la zone de baignade surveillée !

Plage de la Bouverie : aperçu de son étendue sauvage

La plage de la Bouverie, entourée par des dunes et avec une très vaste zone pour bronzer !

La Plage du Vieux Phare

Comme vous l’avez compris j’ai bien profité d’une bonne baignade et d’une balade sur la plage de la Bouverie !
Et puis j’ai à nouveau repris ma voiture pour me rendre à la plage du Vieux Phare…
Située à environ 5 minutes !

Il faut noter que le parking de cette plage est assez restreint et qu’il ne faut donc pas être surpris de voir des voitures garées en bord de route…

Et pourtant il s’agit néanmoins d’une des plages les plus fréquentées de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade !
Et je le comprends, car elle est restée très *sauvajhe, même si en comparaison avec la Bouverie ou La Pointe Espagnole…
Les dunes sont plus petites et la forêt moins dense !

Par contre vous y trouverez un grand avantage, car seulement 5 minutes de marche sont suffisantes pour atteindre le sable !

Comme à La Bouverie les vagues et les Tellines sont bien présentes !
Vous risquez également d’y croiser de nombreux surfeurs…

La plage du Vieux Phare

La plage du Vieux Phare avec au loin le Phare de la Coubre

La Plage du Phare de la Coubre

Nous voilà maintenant à la dernière plage de la Côte Sauvage !
Les vagues y sont moins marquées que sur les précédentes plages…
Tout comme les dunes qui deviennent quasi inexistantes…

Par contre la proximité du phare et sa vue, amène un panorama assez exceptionnel !

Je vous avoue que je vais rarement sur cette plage, qui reste pourtant très accessible !
Et d’ailleurs, savez-vous que ce *fare se visite toute l’année ? (mais ça j’y reviendrais lors d’un futur article) !

Le phare de la Coubre sur la Côte Sauvage

Le phare de la Coubre, avec sa plage située juste derrière

Les autres plages à proximité de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade

Même si la zone de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade est officiellement terminée…
Vous pourrez néanmoins profiter d’autres plages, qui vous permettront de vous rendre même jusqu’à Royan.
Qui se situe à une dizaine de kilomètres !

Vous pourrez ainsi profiter de la plage de la Grande Côte à saint Palais sur Mer ou encore de la plage des Combots aux Mathes !

Mais je ne vais pas rentrer dans les détails, afin de vous en parler lors d’un prochain article !

D’ailleurs si vous voulez être mis au courant en avant première de la sortie de mes prochains articles parlant des plages, inscrivez-vous à ma newsletter !

La plage de la Grande Côte à Saint-Palais-sur-Mer

Une des plages à proximité de la Côte Sauvage : il s’agit de la plage de la Grande Côte à Saint-palais sur Mer

La conclusion sur la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade

J’espère tout d’abord que vous appréciez la précision de mon article !
Et que si vous ne connaissiez pas la Côte Sauvage vous êtes déjà sur la route, prêt à en profiter !

Et rien de tel qu’une vidéo pour illustrer mon article ?
Alors, rendez-vous sur ma chaîne Youtube pour visionner ce qu’est la Côte Sauvage !

Bien entendu, si vous avez aimé l’article, partagez-le sur les réseaux sociaux !

Et n’hésitez pas à faire un tour sur ma page Facebook et Instagram !
Ce qui vous permettra d’avoir d’autres photos de la Côte Sauvage de Royan – La Tremblade

Ensuite, si vous avez des questions ou des remarques n’hésitez pas à m’écrire ou à m’en faire part dans les commentaires !

A bientôt les amis, et restez beneze !

* Les mots de patois charentais employés dans cet article :
baignassouts : touristes / aràie(s) : plage(s) / veloce : vélo / sablle : sable / drôles : enfants / bigandajhe : coquillage / pàeche : pêche / potiruns : champignons / abres : arbres / fouràet : forêt / sauvajhe : sauvage / fare : phare